Et si jamais

Nos actions

Et si jamais nous avions bien agi?

Notre première réunion a eu lieu en octobre 2018.

Nous voulions créer une liste municipale car nous étions un petit groupe à avoir envie de prendre la parole, de donner notre avis et d’agir pour Carbonne et ses habitants. Or nous avions l’impression que lors des réunions publiques qui se tenaient à Carbonne, on nous donnait la parole mais qu’ensuite la vie reprenait son cours et que nous n’étions pas vraiment entendus. La politique ne peut rester aussi éloignée des gens, c’est un enjeu démocratique majeur. Tant que les citoyens ne se saisiront pas des affaires qui les concernent, rien ne pourra réellement changer.

Au début, nous voulions présenter une liste citoyenne. On avait commencé à réfléchir sur la partie écologie et transport (thème de la réunion du 21 Novembre), puis sur la démocratie participative (le 31 janvier). Pour préparer cette réunion, nous avions fait des recherches et découvert la mairie de Saillans. Le collectif de cette petite ville de la Drôme avait eu l’idée de créer une liste sans candidat, ni programme et nous avons été attirés par cette idée innovante.

Réunion du 27 mars : décision de partir sur une liste sans programme ni candidat.

Lors de cette réunion, nous prenons les deux modèles que nous avons : liste citoyenne et liste sans candidat. Nous cherchons les points positifs et négatifs de chacune. Après quelques tours de table, et beaucoup de débats, nous votons et décidons de nous lancer dans l’aventure d’une liste sans programme, ni candidat. Nous ne porterons donc pas notre programme, pas nos idées mais décidons de nous mettre au service de tous et de faire émerger les problématiques et les aspirations des Carbonnais.

Réunion du 6 mai

Au cours de cette réunion, nous commençons à poser les bases de ce que nous voulons mettre en place et décidons de nous diviser en commissions pour pouvoir travailler en petits groupes pour être plus efficace.

    • Une commission pour travailler  l’aspect législatif.

    • Une commission pour trouver de l’argent et déterminer un budget.

    • Une commission pour trouver des moyens de communication innovants.

    • Une commission de rétro planning et d’organisation de la sociocratie.

    • Une commission pour écrire une Charte.

    • Une commission pour décider du déroulement des assemblées populaires.  
      Chaque commission va se réunir, travailler et préparer un compte rendu.

Réunion du 3 juin : décision de créer un collectif.

Au cours de cette réunion toutes les commissions vont exposer leur travail, on va débattre, reconstruire, faire évoluer les propositions et nous finirons par créer un collectif, celui-là même qui nous permet de nous adresser à vous aujourd’hui.

Voilà le déroulement de nos premières démarches, en espérant vous compter parmi nous pour les suivantes.